User's blog

«Mon ex a piqué une crise et s’est débarrassé de mes adorables pythons»

This image has an empty alt attribute; its file name is pexels-kamil-zubrzycki-1394938-1024x505.jpg

Les deux serpents domestiques ont été libérés dans la banlieue de Sydney.

Les habitants de la banlieue de Sydney parcourent les rues à la recherche de deux pythons domestiques. Ces derniers auraient été relâchés dans la nature il y a quelques jours par l’ancien petit ami de la propriétaire, qui l’avait quitté un peu plus tôt. Depuis, les serpents de 2,5 mètres, nommés Bagel et Mango, sont introuvables, informe The Guardian.

Dans l’espoir de les retrouver, la propriétaire a posté un message sur un groupe Facebook local, proposant une récompense à toute personne qui l’aiderait à mettre la main sur ses animaux. «Mon ex a piqué une crise lorsque j’ai rompu avec lui et s’est débarrassé de mes adorables pythons dans un accès de colère», explique-t-elle.

La jeune femme précise également: «Les serpents sont domestiqués et ne survivront pas dans la nature, j’ai vraiment peur pour leur sécurité: alors si quelqu’un les a vus, merci de me le dire.»

Les pythons plus en danger que les habitants

Plusieurs habitants de la région ont tenté d’aider la propriétaire paniquée: «Je suis sorti avec quelques sacs et une torche ce soir, mais je ne les ai pas trouvés», écrit un utilisateur. Mais la quête n’est peut-être pas vaine, sauf en cas de faux témoignages: «J’en ai vu un des deux dans un buisson de Mount Street, samedi vers midi», affirme par exemple un autre internaute.

Certains n’ont pas tardé à exprimer leur inquiétude quant au risque que représentent les serpents en liberté: «S’il vous plaît, pour l’amour de Dieu, que quelqu’un trouve ces serpents, commente l’un d’entre eux. Je sais que la propriétaire a dit qu’ils ne mordent pas, mais je pense que je m’évanouirais quand même si je les voyais près de moi.»

Sean Cade, manipulateur professionnel de reptiles, est davantage préoccupé par la santé des deux animaux. Selon lui, les pythons semblent être originaires de Darwin, au nord de l’Australie, où les climats sont bien plus chauds. L’expert affirme: «Ils ne devraient pas se trouver dans l’environnement; ils n’y survivront pas bien car ils ne viennent pas d’ici.»

«La température n’est pas bonne, ajoute Sean Cade. Ils ne savent pas comment trouver de la nourriture; c’est donc une situation assez dangereuse, plus pour les serpents que pour la communauté.»

L’expert pense que les deux reptiles resteront dans une zone d’environ 500 mètres carrés autour du lieu où ils ont été perdus, à moins qu’ils ne trouvent pas de nourriture ou de sources d’eau: «Souvent, les animaux domestiques échappés tournent en rond, car ils ont l’habitude d’être dans un enclos et c’est la seule chose qu’ils peuvent y faire.»

«Ça va aller pour eux pendant un certain temps, conclut-il, mais chaque jour va être pire s’ils ne mangent pas. Et s’ils se retrouvent dans un jardin avec des cochons d’Inde, certains enfants vont être très tristes.»